CAN 2013, le Togo se qualifie pour les quarts
de finale

Publié par AFP le Mercredi 30 Janvier 2013 à 20h54 - Focus, CAN 2013

Les Éperviers du Togo se sont qualifiés pour les quarts de finale d'une CAN 2013 aux dépens de la Tunisie, après le match nul réalisé ce mercredi 30 janvier 2013. Une première dans l'histoire.

crédit: © Themba Hadebe - AP - SIPA
Nelspruit, Afrique du Sud, 30 janvier 2013. Floyd Ayité et Khaled Mouelhi, lors du match Togo-Tunisie comptant pour la coupe d'Afrique des nations au stade Mbombela.
 

Trois ans après la fusillade de Cabinda qui avait causé la mort de deux membres de leur délégation et un blessé grave, les Eperviers ont pris une magnifique revanche pour leur retour en CAN en récoltant le point qui leur manquait, s'emparant ainsi de la 2e position du groupe D.

Ils affronteront le Burkina Faso, dimanche, dans une rencontre qui s'annonce particulièrement ouverte alors que les Ivoiriens seront opposés au Nigeria.

Les Togolais peuvent une nouvelle fois remercier leur star Adebayor, à l'origine de l'ouverture du score de Gakpé (13). La Tunisie a tenté de réagir et a égalisé sur un penalty de Mouelhi (31) mais a ensuite buté sur une défense héroïque.

 

Buteur contre l'Algérie (2-0), Adebayor a encore démontré sa totale implication alors que sa participation à la compétition a longtemps été indécise. Il s'agit également d'une belle réussite pour l'ancien international français Didier Six, novice à la tête d'une sélection.

Son homologue et compatriote Sabri Lamouchi, sélectionneur de la Côte d'Ivoire, a dans le même temps fait tourner son effectif face à l'Algérie pour donner du temps de jeu aux remplaçants parmi lesquels un certain Didier Drogba.

L'ancien buteur de Chelsea, transparent contre le Togo (2-1) et sur le banc au coup d'envoi face à la Tunisie (3-0), a prouvé qu'il était toujours un sacré compétiteur en réduisant la marque d'une belle tête (77), même si sa prestation d'ensemble n'a pas été totalement convaincante. Bony a ensuite égalisé sur un tir dévié (80).

 

La vedette des Eléphants, qui aura 35 ans le 11 mars, n'a peut-être pas non plus été aidé par l'imbroglio autour de son transfert à Galatasaray, contesté par son ancien club chinois (Shanghaï Shenhua). Il va en tout cas donner matière à réflexion à Lamouchi, confronté à un sérieux dilemme le concernant avant de se frotter aux Super Eagles.

L'Algérie de Vahid Halilhodzic, qui a mené 2-0 sur des buts de Feghouli (64 sur penalty) et Soudani (70) avant le réveil de Drogba et de sa bande, quitte en revanche l'épreuve sur un nouveau résultat frustrant.