CAN 2013: Asamoah Gyan marque enfin, et
l'émotion de Seydou Kéïta

Publié par AFP le Lundi 28 Janvier 2013 à 23h04 - Focus, CAN 2013

L'attaquant ghanéen Asamoah Gyan a enfin ouvert son compteur contre le Niger (3-0). Il en a profité pour se payer la tête de ses nombreux détracteurs, alors que la RD Congo a inscrit le but le plus rapide de la CAN-2013. Pendant ce temps, les Maliens réduisent leurs primes pour l'effort de paix.

Le geste du jour: Gyan moque de la main le blabla des détracteurs

 

Le capitaine du Ghana Asamoah Gyan, critiqué dans son pays pour être resté muet lors des deux premiers matches, a mimé et moqué d'une main, le pouce rejoignant les quatre autres doigts, les doutes exprimés à son encontre, au moment de célébrer son ouverture du score face au Niger (3-0). "Baby Jet" a ensuite délivré une passe décisive au jeune Atsu et été à l'origine du troisième but. Même si le Niger était l'une des équipes les plus faibles du plateau sud-africain, Gyan a répondu présent. Fera-t-il taire les Cap-Verdiens en quarts?

 

La déclaration du jour: "J'ai la chair de poule en parlant de mon pays"

 

Le capitaine du Mali Seydou Keita n'a pas caché son émotion en évoquant la guerre dans son pays après la qualification pour les quarts de finale des Aigles. "Le pays est en train de reprendre les régions du nord (occupées par des groupes islamistes, ndlr) et les gens commencent à relever la tête, et cette qualification va encore donner beaucoup de joie et de bonheur à notre pays", a-t-il déclaré, révélant que ses coéquipiers et lui avaient décidé de diminuer leurs primes de qualification et de participation à la CAN pour aider à "l'effort de guerre".

 

Le chiffre du jour: 3

 

C'est la minute lors de laquelle la RD Congo a débloqué le score face au Mali, grâce à un penalty obtenu par LuaLua dès la première minute et transformé par Mbokani, le but marqué le plus tôt dans un match lors de cette CAN. Il s'agissait d'ailleurs du deuxième penalty réussi par l'attaquant d'Anderlecht. Le but le plus rapide de l'histoire du tournoi est l'oeuvre d'Ayman Mansour, inscrit dès la 23e seconde pour l'Egypte en 1994 (4-0 contre le Gabon, phase de groupes).

Sujet