Misma, les effectifs militaires africains au
Mali

Publié par AFP le Samedi 26 Janvier 2013 à 10h18 - Focus

Conformément à une résolution de l'ONU, la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a formé une force d'intervention pour aider Bamako à reprendre le contrôle du nord du Mali, occupé par des groupes islamistes armés qui y ont multiplié les exactions.

crédit: AP - SIPA
Kaduna, Nigeria, 17 janvier 2013. Le déploiement de 900 soldats nigerians au Mali
 

Cette force, la Mission internationale de soutien au Mali (Misma), sera dirigée par un général nigérian, Shehu Abdulkadir, assisté du général nigérien Yayé Garba, et devrait compter à terme quelque 4.000 hommes. Entre 500 et 700 soldats ouest-africains sont déjà présents au Mali, selon des comptages de l'AFP.

La Misma sera appuyée par 2.000 militaires tchadiens, un contingent qui travaillera en coordination avec la force ouest-africaine.

La France a déjà déployé 2.300 hommes au Mali, un chiffre qui devrait rapidement atteindre, voire dépasser, 2.500 soldats, selon Paris.

L'Union européenne a aussi approuvé le déploiement d'une mission destinée à former et réorganiser l'armée malienne, composée de 450 hommes, dont 200 instructeurs, à partir de la mi-février.

 

Voici le détail des principales contributions africaines:

- NIGERIA: 900 hommes, avec possibilité d'aller jusqu'à 1.200. Près de 200 hommes sont déjà au Mali. Un état-major est déjà présent dans la capitale malienne.

- TOGO: 730 hommes (un bataillon d'infanterie). Un premier contingent de 100 soldats est présent au Mali.

- BENIN: 650 hommes, dont une cinquantaine sont déjà sur place.

- NIGER: 500 hommes (un bataillon), qui est actuellement cantonné dans la région de Ouallam (au nord de Niamey), proche de la frontière malienne.

- BURKINA FASO: 500 hommes (un bataillon), qui doivent être positionnés dans la région de Markala (260 km au nord-est de Bamako). Un premier contingent de 150 hommes est déjà au Mali.

- SENEGAL: 500 hommes, dont une cinquantaine sont arrivés à Bamako.

 

- COTE D'IVOIRE: un bataillon logistique de 500 hommes, dont une partie seulement devrait être déployée au Mali.

- GUINEE: 125 hommes.

- GHANA: 120 hommes provenant d'une unité du génie.

- TCHAD: N'Djamena, qui ne fait pas partie de la Cédéao, a promis un contingent de 2.000 hommes, composé d'un régiment d'infanterie et de deux bataillons d'appui. Quelque 400 soldats sont déjà positionnés à Niamey. Avec les troupes nigériennes, ils devraient se diriger directement vers le bastion islamiste de Gao.

Le Royaume-Uni, les Etats-Unis, le Danemark, la Belgique, l'Allemagne et l'Italie ont promis d'aider la Misma sur le plan du transport (avions) et de la logistique (carburant, approvisionnement).

Sujet