CAN-2013, les réactions après Côte
d'Ivoire-Togo

Publié par AFP le Mardi 22 Janvier 2013 à 19h08 - Focus, CAN 2013

Les déclarations après le match Côte d'Ivoire-Togo, comptant pour la première journée du groupe D de la CAN 2013, disputé ce mardi 22 janvier 2013.

Sabri Lamouchi (sélectionneur de la Côte d'Ivoire):

 

"C'est un soulagement, il n'y a que la victoire qui compte. Je m'attarderai un peu plus sur la prestation, avec un peu de recul, qui a été loin d'être la meilleure; je dirais même que c'était la pire depuis que suis à la tête de la sélection. On a vu dans cette CAN que le premier match était difficile, mais je ne m'attendais pas à un match aussi compliqué de notre part. On a commis beaucoup d'erreurs techniques, défensives. La chaleur y est peut-être pour quelque chose, les joueurs ont peu couru. Mais ne soyons pas médisants, je suis content de la victoire, même si je ne suis pas certain qu'on la mérite. Je sais que l'équipe lors du prochain match ne pourra pas reproduire une telle prestation".

 

Kolo Touré (défenseur de la Côte d'Ivoire):

 

"On s'attendait à un match très important, on a toujours l'habitude de jouer contre des équipes comme le Togo, qui contre nous se donnent à 200%. C'est sur le match contre l'Algérie que je pourrai les juger. J'ai fait une erreur en début de match. C'était une situation vraiment difficile, mais on a un très bon gardien qui a fait un très bel arrêt. C'est ça les bonnes équipes, elles ont un très bon gardien. Et ce soir il a été très fort".

 

Didier Six (sélectionneur du Togo):

 

"Je n'ai pas grand-chose à dire, et si je disais quelque chose, je serais faux-cul. Je pense que mon équipe méritait mieux que ça. Il y a des règles qui n'ont pas été respectée dans le football. Bonsoir".

 

Jonathan Ayité (attaquant du Togo):

 

"Quand on regarde la physionomie du match, à un moment, il faut savoir fermer boutique. Le coach a procédé à des changements qui ne se sont pas avérés payants. Un score de parité aurait été mérité pour les deux équipes. On savait que le premier match allait être déterminant pour la suite. On a perdu, il nous reste deux matches, il va falloir les remporter. C'est rabaissant de se tourner vers l'arbitrage, ce sont des faits de jeu. Même avec ça, on doit savoir préserver le résultat. On n'a pas vu une grande équipe de Côte d'Ivoire cette après-midi, si on avait joué tous les coups à fond, on l'aurait emporté. Je m'attendais à beaucoup plus de rythme de la part des Ivoiriens, mais il faisait extrêmement chaud, ce qui explique le manque de rythme. De notre côté aussi, on était vraiment touchés par la chaleur, on n'avait pas eu affaire à une température aussi élevée depuis le début de la préparation. Ils se sont montrés très efficaces; nous on a eu quelques opportunités, je pense à la première occasion (d'Adebayor à la 2e minute, ndlr). Le foot est fait d'erreurs, et on en a commis quelques-unes qui nous ont coûté cher".

Sujet