Etats-Unis, la fusillade de trop

Publié par Xinhua le Samedi 15 Decembre 2012 à 8h06 - Focus

Les dirigeants mondiaux ont exprimé vendredi leur profond choc sur la fusillade survenue vendredi matin dans l'Etat américain de Connecticut, dans laquelle 20 enfants et 7 adultes ont été tués par le tireur qui s'est suicidé.

crédit: Shannon Hicks - AP - SIPA
Une policière conduit des enfants de l'école primaire de Sandy Hook dans le Connecticut après la fusillade du 14 décembre 2012.
 

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a écrit au gouverneur du Connecticut (nord-est), Dan Malloy, "pour lui faire part de ses plus profondes condoléances", a indiqué le porte-parole de l'ONU, Martin Nesirky, à New York.

"Le secrétaire général a déclaré que prendre des enfants pour cible est un acte haineux et inconcevable, et présenté ses pensées et ses prières vont aux familles des victimes et à tous ceux qui ont été traumatisés par ce crime horrible", a indiqué le porte-parole.

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a indiqué dans un communiqué qu'il avait appris avec un choc profond et horreur la fusillade tragique.

 

"Des jeunes vies porteuses d'espérance ont été détruites", a-t-il dit. "Au nom de la Commission européenne et en mon nom propre, je veux exprimer mes sincères condoléances aux familles des victimes de cette tragédie terrible".

La responsable de la politique étrangère de l'Union européenne, Catherine Ashton, a exprimé dans un communiqué son choc après la fusillade tragique, ajoutant qu'elle pensait "aux victimes, à leurs familles et au peuple américain en ce moment difficile".

Le président français François Hollande a exprimé ses condoléances dans une lettre au président américain Obama.

 

"Je suis horrifié par la nouvelle de la fusillade d'aujourd'hui dans l'Ecole Sandy Hook à Newtown dans l'Etat de Connecticut", a-t-il indiqué. "En ce moment si douloureux pour les Etats-Unis, je vous adresse mes condoléances attristées, en mon nom personnel et au nom du peuple français.

M. Hollande a également exprimé sa solidarité avec les familles des victimes.

La reine Elizabeth II d'Angleterre a également adressé un message au président américain pour lui faire part de son émotion.

"J'ai été profondément bouleversée et attristée d'apprendre la perte horrible de vies aujourd'hui à Newtown, Connecticut, en particulier le fait qu'il y a tant d'enfants parmi les morts", a écrit la reine.

 

Le Premier ministre britannique David Cameron s'est déclaré, dans un communiqué,"choqué et profondément attristé par cette horrible fusillade qui a tué et blessé tant d'innocents".

"Cela brise le coeur de penser à ces personnes auxquelles les enfants ont été volés à un âge si jeune, alors qu'ils avaient encore toute la vie devant eux", a-t-il indiqué.

Dix-huit enfants sont morts sur place dans l'école de Sandy Hook, et deux autres plus tard dans l'hôpital, a déclaré le porte-parole de la police de l'Etat de Coonecticut, Paul Vance, lors d'une conférence de presse. Le corp du tireur a également été retrouvé.

 

Le drame a eu lieu dans un secteur de l'école, dans deux salles, a indiqué le porte-parole, ajoutant qu'en outre, un autre adulte avait été tué à Newtown sur une autre scène de crime.

Les médias américains avaient rapporté plus tôt que le tireur était Ryan Lanza, 24 ans. Mais la police a confirmé plus tard que le tireur était son frère Adam Lanza, 20 ans.

Toujours selon les médias américains, la mère du tireur, Nancy Lanza, était enseignante dans l'école de Sandy Hook et figure parmi les victimes du meurtre. La police n'a pas confirmé cette information.

Le président américain Barack Obama, très ému, a déclaré que les Etats-Unis doivent prendre des "mesures significatives" pour éviter ce genre de tragédie à l'avenir.

 

M. Obama a déclaré que "Notre coeur est brisé" pour la mort de tant d'enfants innocents. Il a qualifié la fusillade d'"acte de violence absurde", soulignant que les victimes de l'école de Sandy Hook étaient "en majorité âgées de 5 à 10 ans".

La fusillade de Newtown constitue l'un des pires carnages jamais commis dans un établissement scolaire aux Etats-Unis. En avril 2007, un étudiant de 23 ans avait tué 32 personnes avant de se donner la mort sur le campus de Virginia Tech.

Sujet