La Chine s'installe en Côte d'Ivoire

Publié par Xinhua le Dimanche 12 Août 2012 à 18h02 - Focus

Prêts bancaires tous azimuts, construction d'un chemin de fer et d'une autoroute, visite d'hommes d'affaires chinois à Abidjan... la Chine ne veut pas passer à côté du gros chantier que représente la Côte d'Ivoire post-crise.

crédit: Xinhua
Le président chinois Hu Jintao (à droite) échange une poignée de main avec Alassane Dramane Ouattara, président ivoirien, à Beijing, le 20 juillet 2012.
 

"La réalisation prévue de l'autoroute Abidjan-Grand Bassam (sud, 25 kms d'Abidjan) et des ouvrages pour l'approvisionnement de la ville d'Abidjan en eau potable, confiée à la Chine, est un signal fort de rapprochement", a estimé Noël, enseignant à l'Université Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan.

 

Lors de la cérémonie de lancement des travaux de l'autoroute le 3 août, l'ambassadeur de Chine en Côte d'Ivoire Zhang Guoqing avait déclaré que cette infrastructure était le premier grand projet de coopération sino-ivoirien et augurait d'excellentes relations entre les deux pays.

 

"La Chine est déterminée à bien réaliser qualitativement ce grand projet", avait assuré le diplomate, notant l'implication d'Ex-im bank de Chine et du constructeur chinois CMEC, l'entrepreneur du projet.

Tout comme le projet d'autoroute, celui de l'installation d'ouvrages d'eau potable a bénéficié de l'appui chinois.

 

"Le projet (...) financé par l'Ex-Im Bank de Chine vise à améliorer l'approvisionnement en eau potable d'Abidjan par le captage de la nappe phréatique de Bonoua (sud) et la desserte des localités situées sur tout le long du parcours", avait énoncé le chef de l'Etat ivoirien Alassane Ouattara, saluant les Chinois pour ce projet dont au moins 1,2 million d'habitants seront bénéficiaires.

 

Un voyage fructueux

 

Pour l'ambassadeur de Chine en Côte d'Ivoire, la récente visite du président Ouattara en Chine a permis aux présidents chinois et ivoirien de renforcer leur coopération.

Le chef de l'Etat ivoirien avait séjourné en Chine du 17 au 20 juillet 2012 où il a effectué une visite officielle en marge de la 5ème Conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine.

Plusieurs observateurs, partageant l'avis du diplomate, s'accordent que ce voyage "fructueux" a permis à la Côte d'Ivoire d'obtenir des partenariats et des financements importants pour des projets.

 

"La Chine est prête à accompagner la Côte d'Ivoire dans la réalisation de grands projets, notamment la construction d'un chemin de fer à l'ouest du pays, l'agrandissement du port de San-Pédro, la construction d'un barrage hydraulique afin d'augmenter la capacité de production d'énergie électrique par notre pays, la réhabilitation et l'extension du chemin de fer Abidjan-Niger et la construction de routes et d'autoroutes", avait indiqué M. Ouattara lors d'une rencontre avec la communauté ivoirienne.

 

Une "intense" coopération

 

"Je me réjouis de cette intense coopération et j'encourage tous les pays africains à renforcer la coopération avec la Chine", avait déclaré le président ivoirien dans une interview exclusive à Xinhua à Abidjan, en prélude à la 5ème Conférence ministérielle du Forum de coopération Chine-Afrique qui s'est déroulée les 19 et 20 juillet à Beijing.

 

Le chef de l'Etat ivoirien s'était réjoui de ce que l'importance de la Chine se faisait de plus en plus sentir en Afrique, estimant que le développent de la Chine constituait une grande opportunité pour le continent.

"Les choses se sont accélérées depuis la fin de la crise post-électorale avec les visites à Abidjan du vice-ministre et du ministre des Affaires étrangères de Chine", a-t-il fait remarquer, rappelant que ces visites avaient permis la signature de cinq accords de coopération et d'assistance technique et financière.

 

De l'avis de certains observateurs, de nouvelles perspectives s'ouvrent pour la Côte d'Ivoire et la Chine avec l'arrivée des hommes d'affaires chinois dans le cadre d'une mission de prospection économique.

La délégation chinoise répondait à l'invitation du président Ouattara qui, lors de sa récente visite officielle en Chine, avait exhorté les opérateurs économiques de ce géant d'Asie à venir investir dans son pays qui amorce sa relance après la décennie de crise militaro-politique.

 

"Nous sommes disposés à accompagner les autorités ivoiriennes", avait déclaré le porte-parole de la délégation des hommes d'affaires chinois Tang Gianguo, réitérant leur volonté de renforcer la coopération avec le gouvernement et les entrepreneurs ivoiriens.

 

Plate-forme d'échange

 

Dans cette nouvelle mouvance, une plate-forme d'échanges entre hommes d'affaires chinois et ivoiriens a vu le jour, avec l'organisation vendredi à Abidjan d'un forum économique.

"Qu'il s'agisse des secteurs tels que les mines, l'agriculture, les télécommunications, les infrastructures, la construction et l'électricité, il faut retenir qu'il y a une volonté d'insuffler une dynamique à notre collaboration, et cela se répercutera positivement sur les relations entre nos deux Etats", a relevé Martin Loukou, un chef d'entreprise ivoirien.

 

Sur cette lancée, le vice-président de la chambre de commerce ivoirienne Nicolas Djibo a invité les investisseurs chinois à saisir les opportunités d'investissement dans le pays.

La Côte d'Ivoire a établi des relations diplomatiques avec la Chine en 1983, note-t-on. Le bilan de la coopération bilatérale est positif selon les autorités ivoiriennes avec la réalisation de divers projets dans plusieurs domaines

Photos

Sujet