CAN 2013 - Eléphants de Côte d'Ivoire, la
fin d'une génération dorée

Publié par AFP le Dimanche 3 Février 2013 à 22h29 - CAN 2013

Le milieu nigérian Sunday Mba a éliminé la Côte d'Ivoire sur une frappe contrée par un Eléphant, ce dimanche 3 février 2013, en quart de finale de la CAN-2013 (2-1). Une élimination qui sonne peut-être le glas de la "génération dorée" des Ivoiriens, avec au premier chef leur capitaine Drogba.

crédit: © Armando Franca - AP - SIPA
Rustenburg - Afrique du Sud, 3 février 2013. Des joueurs nigérians célèbrent un but, lors du match Côte d'Ivoire-Nigéria comptant pour les 1/4 de finale de la Coupe d'Afrique des Nations au stade Royal Bafokeng.
 

Le geste du jour: la frappe contrée de Mba

 

Ce dimanche, c'était le jour de Sunday Mba. A la 78e minute, ce joueur inconnu qui évolue à Enugu, dans le Championnat nigérian, a fait un joli slalom aux abords de la surface ivoirienne avant de décocher une frappe, contrée par le défenseur central Bamba. Son tir devient lobé et vient se loger dans la lucarne de Barry. Le portier ivoirien avait encaissé un premier but en fin de première période en appréciant mal la trajectoire d'un coup franc puissant d'Emenike.

 

La phrase du jour: "Pour certains d'entre nous, c'était peut-être une dernière chance".

 

Le sélectionneur de la Côte d'Ivoire Sabri Lamouchi, fidèle à son habitude, ne s'est pas exprimé sur les cas particuliers, mais a reconnu que la génération Drogba avait sans doute raté le coche cette année. Concernant sa propre situation, s'il "assume" cet échec, il n'en a pas moins "le sentiment d'avoir fait (son) travail". "Concernant une démission, je n'y pense même pas, il est hors de question que je me résigne après six mois, en sachant le travail fait, qui certes n'a pas été suffisant pour gagner cette CAN", a précisé le Français.

 

Le chiffre du jour: 15

 

15 ans après son unique participation à une demi-finale de Coupe d'Afrique sur son sol, le Burkina Faso retrouve le dernier carré de l'épreuve. Les Etalons, longtemps les cancres du continent, ont terrassé le Togo d'Adebayor sur un coup de tête de Pitroipa en prolongation (105e). Une belle revanche pour cette équipe métamorphosée grâce à la science de son sélectionneur belge Paul Put.