Ghana, la Cour suprême suspend l'audition du
NDC

Publié par Panapress le Jeudi 10 Janvier 2013 à 23h21 - Politique

La Cour suprême Ghanéenne a suspendu jusqu'à nouvel ordre l'audition du recours soumis par le Congrès national démocratique, parti au pouvoir.

crédit: Babriela Barnuevo - AP - SIPA
John Mahama Dramani parle à ses partisans lors d'un meeting pour l'élection présidentielle, le 6 décembre 2012, au Ghana
 

Le NDC soutient que le président Mahama, qui a prêté serment lundi, s'est présenté au nom du parti et qu'il veut par conséquent faire partie de l'action en justice en tant que partie concernée devant être entendue par la Cour."

"Un refus opposé au NDC d'être associé aux fins d'être entendu sur ces élections serait une violation des droits constitutionnels du requérant"; a affirmé un représentant du NDC.

Mais le NPP s'oppose à la demande du NDC d'être entendu par la Cour suprême parce que la loi ne permet pas au parti d'être un répondant.

 

Le président de la commission électorale, Dr. Kwadwo Afari-Gyan, a déclaré le président Mahama, vainqueur des élections avec 50,70 pour cent des voix mais le NPP affirme qu'environ 1,34 million des 11 millions de voix ne devraient pas être validées.

Le candidat du NPP, Nana Akufo-Addo, n'a obtenu que 47,74 pour cent des voix. Il avait perdu les élections de 2008 face au défunt président, John Evans Atta Mills.

Plusieurs observateurs locaux et étrangers avaient déclaré les élections crédibles et transparentes.

Mais le NPP maintient que les élections ont été truquées en faveur du président et a par conséquent déposé auprès de la Cour suprême un recours pour son annulation.

La Cour suprême a suspendu les auditions pour permettre au NPP de soumettre de manière officielle son objection à la demande du NDC.

On parle également de la récusation de certains membres du panel de juges formulée par les avocats du NPP.

Sujet