Côte d'Ivoire, la sécurité des élections au
centre des préoccupations

Publié par Xinhua le Jeudi 10 Janvier 2013 à 17h45 - Société

Le gouvernement Ivoirien et l'ONUCI se disent préoccupés par les conditions sécuritaires concernant les prochaines municipales et régionales porévues en. février

crédit: Ministère ivoirien de l'Intérieur
Rencontre entre le ministre ivoirien de l'Intérieur, Hamed Bakayoko et les dozos, le 1er novembre 2012 à Abidjan
 

Au cours d'un échange, les deux responsables ont convenu de la nécessité de prendre les dispositions nécessaires pour l'organisation d'élections "libres, transparentes et inclusives".

"Nous avons également fait un tour d'horizon de l'appui des Nations-Unies au niveau de la formation de nos hommes et au niveau de la réforme du secteur de la sécurité", a noté le ministre de l'Intérieur Hamed Bakayoko.

Pour Albert Koenders, l'ONU est disposée à accompagner le pays dans son processus de normalisation.

La Côte d'Ivoire sort de manière progressive d'une crise post- électorale aigüe qui a secoué le pays cinq mois durant, faisant au moins 3 000 morts et un million de déplacés.

A plusieurs occasions, les autorités ivoiriennes ont dit compter sur l'appui des partenaires dont l'ONU pour "remettre le pays sur les rails".

Sujet