Sénégal, la motion de censure du PDS
rejetée

Publié par Xinhua le Jeudi 27 Decembre 2012 à 9h34 - Politique

La motion de censure du Parti démocratique sénégalais (PDS, ancien parti au pouvoir) contre le premier ministre Abdoul Mbaye a été rejetée mercredi par les députés sénégalais.

Seuls 14 députés se sont prononcés en faveur de cette motion qui devait, pour être adoptée, obtenir au moins 76 voix favorables.

Les députés du PDS affirment dans leur motion qu'ils soupçonnent l'actuel Premier ministre de "certaines pratiques de blanchiment d'argent opérées au niveau d'une banque installée au Sénégal dont il était le Directeur général de 1989 à 1997".

Ils faisaient allusion à l'argent que l'ex-président tchadien Hissène Habré a déposé dans cette banque à son arrivée en exil au Sénégal en 1990.

Appuyés par des députés non-inscrits, les députés du PDS se demandent, dans leur texte, si le Premier ministre Abdoul Mbaye peut continuer à diriger le gouvernement en raison de son rôle supposé dans le placement de l'argent de l'ex-dirigeant du Tchad.

Le Premier ministre s'est défendu de tout blanchiment et a estimé que la motion de censure déposée par les députés de l'ancien parti au pouvoir "est une diversion".

"Depuis que les audits sur les biens mal acquis occupent l'actualité, certains commencent à perdre raison", a-t-il soutenu.

Sujet