Revue de la presse ivoirienne du 24 décembre
2012

Publié par Xinhua le Lundi 24 Decembre 2012 à 9h05 - Médias

Voici les principales informations de journaux ivoiriens parus lundi :

FRATERNITE MATIN

 

Quatre des huit proches de l'ancien Président de la République qui jouissent de la liberté provisoire depuis mercredi sont arrivés à Abidjan samedi.

"Je voudrais remercier tous ceux qui ont contribué à notre libération, le président Ouattara, le gouvernement et en particulier le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko et ses collègues de la Justice, des Droits de l'homme et des Liberté publiques (Gnénéma Coulibaly) et le ministre auprès du président de la République, chargé de la Défense (Paul Koffi Koffi)", a déclaré Aké N'gbo.

Aké N'Gbo, Désiré Dallo, Basile Mahan Gahé et Norbert Gnahoua Zibrabi tous venus de la prison de Boundiali, étaient ainsi reçus au cours d'une brève cérémonie initiée par des cadres des partis membres du Cadre permanent de dialogue (CPD) conduits par le porte-parole de cette plate-forme, Gervais Coulibaly. "Je voudrais également supplier le gouvernement, pour qu'il pense à élargir cela à toutes celles et tous ceux qui sont encore privés de liberté, surtout en cette fin d'année", a prié Aké N'gbo.

 

LE PATRIOTE

 

Samedi après-midi, c'était déjà Noël au palais présidentiel. Un sapin géant, des châteaux gonflables, des personnages célèbres de BD (Mickey, Dingo, Dora, Bob l'éponge, Pluto etc.)...Bref, tout était réuni pour que l'arbre de Noël offert par Mme Dominique Ouattara, Première Dame de Côte d'Ivoire et Présidente fondatrice de la fondation Children of Africa, à 2000 enfants issus de toutes les couches sociales, soit enchanté.

Pendant plus de quatre heures ces mômes se sont amusés comme de beaux diables. "C'est un moment de grand bonheur que j'apprécie tout particulièrement, parce qu'il permet aux enfants de se rencontrer, s'amuser ensemble et voir se réaliser leur rêve de visiter un jour le palais présidentiel", a indiqué Dominique Ouattara. Aux enfants, elle a conseillé d'être toujours disciplinés et sages à l'école.

 

SOIR INFO

 

Lors de sa visite d'Etat dans le district du Zanzan (nord-est) fin novembre, Alassane Ouattara avait promis de poser des actes forts allant dans le sens de la réconciliation nationale. Promesse tenue, au regard de la mise en liberté provisoire jeudi de huit personnalités proches de l'ancien président Laurent Gbagbo.


Même si le chef de l'Etat s'est interdit de donner des ordres à la justice, sa volonté affichée, en tant que chef du conseil suprême de la magistrature, semble avoir été prise en compte par les magistrats qui ont accédé à la demande de mise en liberté introduite par les avocats des personnalités détenues à différents endroits du territoire. En tout état de cause, c'est un acte fort de décrispation au plan politique que le pouvoir Ouattara vient de poser.

Sujet