ANC, Zuma montre ses muscles

Publié par AFP le Jeudi 20 Decembre 2012 à 23h15 - Politique

Le président Jacob Zuma a clôturé jeudi le congrès de l'ANC en mettant en garde les éléments contestataires à l'intérieur du parti au pouvoir en Afrique du Sud et en lançant un appel à l'unité après avoir été largement réélu malgré une opposition interne.

Jacob Zuma
 

M. Zuma a obtenu le soutien de plus de 75% des quelque 4.000 délégués du congrès qui s'était ouvert dimanche, un succès qui en fait le favori pour remporter un second mandat s'il est candidat à la présidentielle de 2014.

Mais face à l'émergence de factions et à l'indiscipline au sein du parti au pouvoir, M. Zuma a annoncé l'adoption lors du congrès d'un plan sur dix ans visant à réformer l'ANC.

 

Il a précisé que son ancien adjoint à la tête du parti, Kgalema Motlanthe, qui l'avait défié pour la présidence de l'ANC, prendrait la direction d'une campagne pour faire rentrer les dissidents dans le rang.

"Par l'éducation politique, de même que par une action décisive contre l'indiscipline, nous allons pouvoir éradiquer toutes les tendances que nous avons identifiées au cours des dernières années", a-t-il dit.

"Cela inclut le les factions, les semeurs de désunion et de confusion à l'intérieur du mouvement, le recours à l'argent pour acheter des membres, des postes ou de l'influence dans l'organisation, l'usage d'insulte ou pire des attaques de membres de l'ANC", a-t-il dit.

 

Il a assuré que le parti saurait agir contre les opposants internes et ceux qui "coopèrent avec des membres qui ont été expulsés de l'organisation, les aidant à affaiblir l'organisation".

Il a enfin appelé l'unité après que le congrès eut laissé apparaitre au grand jour les divisions qui minent le parti.

"Nous devons faire tout ce qui est humainement possible pour conduire l'organisation vers la promotion de l'unité", a-t-il dit

Sujet