Agriculture, le NEPAD évalue les pays
africains

Publié par Panapress le Lundi 17 Decembre 2012 à 12h32 - Agriculture

Les pays africains font des progrès réguliers dans l'amélioration de leur secteur agricole, en participant activement à la mise en oeuvre du Programme détaillé de développement de l'agriculture africaine (PDDAA), qui vise à renforcer la sécurité alimentaire, le développement rural et à réduire la pauvreté, selon le Rapport annuel 2011 du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD).

"A la fin de l'année 2011, 42 Etats membres de l'Union africaine étaient engagés dans le processus du PDDAA, sur lesquels 29 ont adopté une vision et une stratégie communes pour l'agriculture et signé ainsi leurs pactes de partenariat.

"Vingt pays avaient déployé leurs Plans nationaux d'investissement agricole (PNIA), tandis que 18 pays avaient effectué les révisions techniques de leurs PNIA", indique le Rapport.

Le PDDAA est une initiative africaine dont la vision est de rétablir la croissance agricole, la sécurité alimentaire, le développement rural, la création de richesses et la nutrition.

En reconnaissant le rôle essentiel de l'agriculture sur le continent, les dirigeants africains au Sommet de Maputo en 2003, ont
convenu de la mise en oeuvre du PDDAA.

Ce programme est basé sur quatre importants domaines prioritaires: "une exploitation durable des terres et un système fiable de gestion de l'eau; le développement du secteur privé, des infrastructures rurales et le renforcement des capacités d'accès au marché; l'accroissement de l'approvisionnement alimentaire et la réduction de la faim; et la diffusion et l'adoption de la technologie de recherche agricole".

 

Les objectifs du PDDAA sont d'aider les pays africains à atteindre une croissance annuelle d'au moins 06 pc dans le domaine agricole et les pays membres à placer l'agriculture sur leur liste des priorités en réservant au moins 10 pc de leur budget national annuel à l'agriculture.


Même si certains pays sont toujours en dessous de la cible de 10 pc, la majorité ont enregistré une tendance positive ces 10 dernières années.

Selon le rapport, 10 pays ont enregistré un taux de croissance annuel dans le secteur agricole d'au moins 06 pc et huit pays ont atteint ou surpassé l'objectif budgétaire de 10 pc, tandis que neuf pays se trouvaient dans la tranche d'allocation budgétaire de 5 à 10 pour cent.

"En 2011, plusieurs d'entre eux ont fait des progrès significatifs. Il s'agit du Kenya, du Burkina Faso, de la Zambie et de l'Ethiopie. Onze pays africains ont accédé à un financement dans le cadre du Programme mondial pour l'agriculture et la sécurité alimentaire (GAFSP) à hauteur de plus de 300 millions de dollars. De nouvelles formes de partenariat sont construits et entretenus sur les principes de la responsabilité mutuelle et collective", ajoute le rapport.

Le Ghana, le Kenya, l'Ethiopie, le Rwanda, le Burkina Faso et la Sierra Leone font partie des pays renforçant les structures de la collaboration inter-ministérielle.

L'année dernière, la participation de l'Union africaine et de l'Agence du NEPAD au Forum économique mondiale dans le cadre du Partenariat Grow Africa a permis l'accès à un volume important de financement du secteur privé pour l'agriculture.

En collaboration avec les pays du G-8 et plus de 40 autres partenaires au développement et sociétés africaines du secteur privé, plus de 03 milliards de dollars devaient être débloqués pour des investissements dans l'agriculture au cours de l'année écoulée, y compris pour sept pays dans le Groupe Grow Africa et cinq pays du Groupe New Alliance.

L'Initiative Grow Africa est un partenariat innovant lancée en 2011.

 

Mis en place par l'UA, le NEPAD et le Forum économique mondial, il s'attelle à mobiliser des investissements dans le secteur privé, conformément aux stratégies agricoles nationales et au plans du PDDAA dans les pays africains.

Elle est également conçue pour promouvoir les Plans d'investissement du PDDAA en attirant et en alignant les investissements privés locaux et étrangers, contribuant ainsi à une croissance durable et inclusive.

Actuellement, l'Initiative Grow Africa inclut sept pays, à savoir la Tanzanie, le Mozambique, l'Ethiopie, le Ghana, le Burkina Faso, le Rwanda, et le Kenya.

Sujet