Un pont route-rail pour rélier
Brazzaville-Kinshasa

Publié par Xinhua le Mardi 27 Novembre 2012 à 17h25 - Sciences

Un atelier de restitution des rapports de la première phase de l'étude du pont route-rail Brazzaville-Kinshasa et du prolongement du chemin de fer Kinshasa- Ilebo, s'est ouvert le mardi 27 novembre 2012 à Brazzaville, a constaté Xinhua sur place.

L'atelier qui prend fin le 30 novembre prochain, va se prononcer, pour le pont sur le fleuve congo, sur le site d'implantation de l'ouvrage, la solution technique de franchissement, les principales caractéristiques et une estimation des coûts de l'ouvrage, les aspects sociaux et environnementaux à prendre en compte. Et pour le chemin de fer Kinshasa-Ilebo, sur le choix de la variante de tracé.

 

"Projet phare et intégrateur pour l'Afrique centrale et l'Union africaine, le pont route rail est un maillon essentiel et déterminant du corridor de la route transafricaine TAH3 Tripoli- Windhoek-Le Cap", a déclaré le ministre congolais chargé de l'aménagement du territoire, Jean Jacques Bouya.

Le pont route-rail entre Brazzaville et Kinshasa et le prolongement du chemin de fer Kinshasa-Ilebo en République Démocratique du Congo (RDC), constituent, au titre d'un consensus régional, un même et seul projet.

 

Pour l'étude du projet, les gouvernements du Congo et de la RDC ont obtenu le 13 mai 2008 de la Banque Africaine de Développement (BAD) un don de 8 millions USD. Un don complémentaire de 1,070 million USD a été accordé au secrétariat général de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC), organe d'exécution du projet désigné par les deux pays, le 20 avril 2012 pour permettre le bouclage du financement du projet qui s'élève à 4,7 milliards de F CFA. La contribution du Congo et de la RDC s'élève à 331 millions de F CFA.

 

Ce projet est l'un des projets prioritaires du plan d'action à court terme du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) en Afrique centrale. Il figure dans le premier programme prioritaire du plan directeur consensuel des transports en Afrique centrale.

Sujet