La revue de presse ivoirienne du 24 novembre
2012

Publié par Xinhua le Samedi 24 Novembre 2012 à 13h02 - Médias

Voici les principales informations de journaux ivoiriens parus samedi :

FRATERNITÉ MATIN

L'Observatoire de la fluidité des transports (OFT) est en campagne nationale de lutte contre le racket et les tracasseries routières dans la filière du café-cacao. Une équipe de cette structure a rencontré les transporteurs, les planteurs, les forces de l'ordre et les autorités administratives de la région du sud-est vendredi à Aboisso. Dans le but de leur apporter le message d'information et de mise en garde du gouvernement contre l'extorsion d'argent par abus de la force sur les routes. Les autorités affichent, au dire de M. Yao Kossonou, un responsable de l'OFT, leur ferme volonté d'assurer la fluidité de la collecte, de l'achat et du transport du café et du cacao vers les ports de destination. C'est pourquoi il a ajouté que la phase de sensibilisation est achevée. Aussi a-t-il précisé que les auteurs d'actes de racket et autres tracasseries routières s'exposent à la rigueur de la loi. Par ailleurs, il a rappelé à l'assistance le prix homologué du cacao qui est fixé à 725 francs et les conséquences de son non respect qui sont : un emprisonnement, un retrait d'agrément et une expulsion des transformateurs ou exportateurs.

 

LE NOUVEAU RÉVEIL

La 1ère Conférence mondiale sur le cacao ouverte mardi a clos ses portes vendredi à Abidjan. Pour une forte dynamisation du secteur, une déclaration dite "Déclaration d'Abidjan", été signée, en présence du Premier ministre Kablan Duncan, par les 43 pays membres de l'Organisation internationale du cacao (Icco) et les différents acteurs de la chaîne de valeur. Ce document d'intention, a précisé, le directeur exécutif de cette institution, Jean-Marc Anga, comporte les mesures et engagements devant favoriser de grands changements dans ledit secteur. Ces signatures et engagements "redonnent ainsi un nouvel espoir au secteur face aux nombreuses menaces auxquelles il est confronté". "La Déclaration d'Abidjan" porte sur "la gestion stratégique du secteur, la durabilité de la production, de la filière industrielle, de la consommation". Six recommandations ont été arrêtées pour accompagner la relance de la cacaoculture.

 

LE PATRIOTE

Le président Alassane Ouattara a sacrifié vendredi à une tradition qui est chère à la Côte d'Ivoire : échanger, comme c'est le sas chaque année, avec le corps diplomatique accrédité dans le pays pour mesurer ensemble la solidité des liens entre celui-ci et le reste du monde. Mais aussi et surtout, faire un tour d'horizon complet sur la situation globale qui prévaut dans son pays. Vendredi, il a prôné l'émergence d'une une Côte d'Ivoire ouverte sur le reste du monde. "La Côte d'Ivoire est l'amie de tous et l'ennemie de personne", a-t-il affirmé citant le premier président ivoirien, feu Félix Houphouët-Boigny. Avant de constater qu'après plusieurs années d'isolement, la Côte d'Ivoire est de retour sur la scène internationale et entend jouer le rôle qui est le sien dans ses relations bilatérales et multilatérales.

Sujet