L'indice FAO des prix des produits
alimentaires en hausse

Publié par Panapress le Vendredi 5 Octobre 2012 à 1h38 - Agriculture

Après deux mois de stabilité, l'indice FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture) des prix des produits alimentaires a enregistré, en septembre 2012, une légère hausse de 1,4 pour cent, soit en augmentation de 3 points par rapport à son niveau d'août.

L'indice, qui mesure les fluctuations mensuelles des cours mondiaux d'un panier de denrées alimentaires de base, a atteint 216 points en septembre, contre 213 points en août.

Ce regain de vigueur reflète la fermeté des prix de la viande et des produits laitiers et la hausse plus contenue des cours des céréales.

Par contre, les cours du sucre et des huiles ont fléchi.

Actuellement, l'indice est inférieur de 22 points à son pic de 238 points de février 2011, et inférieur de 9 points à son niveau de septembre 2011 quand il avait atteint 225 points.

L'indice FAO des cours des céréales s'est situé en moyenne à 263 points en septembre 2012, soit 1 pour cent (ou 3 points) de plus qu'en août, la hausse des cours du blé et du riz ayant compensé la baisse des cours du maïs.

 

En Afrique du Nord, la production de blé a fortement diminué au Maroc en raison de conditions météorologiques défavorables.

Comme la sous-région est fortement dépendante des importations de blé, l'alourdissement de la facture des importations ajouté au coût des produits alimentaires subventionnés entraîneront des pressions budgétaires accrues.

En Afrique de l'Ouest, malgré les perspectives de récolte favorables dans la région, la situation de la sécurité alimentaire dans le Sahel demeure préoccupante, près de 19 millions de personnes ayant besoin d'une assistance permanente en raison principalement des effets persistants des mauvaises récoltes de l'an dernier.

 

La menace acridienne reste également un sujet de grave préoccupation pour la région.

En Afrique orientale, la sécurité alimentaire dans l'ensemble a commencé à s'améliorer avec le début de la saison des récoltes dans plusieurs pays. Elle est marquée par la baisse des prix des denrées alimentaires et l'amélioration de la productivité de l'élevage en raison de pluies plus abondantes.

Cependant, environ 13,4 millions de personnes dans la Corne de l'Afrique ont encore besoin d'aide humanitaire.

En Afrique australe, une période de sécheresse prolongée a provoqué une chute de la production céréalière globale en 2012, plusieurs pays ayant enregistré des baisses importantes, notamment le Lesotho.

Les maigres récoltes céréalières ont contribué à une augmentation du nombre de personnes en situation d'insécurité alimentaire.

Sujet