Le groupe des Sages du monde félicite le
Soudan pour l'accord de paix signé au Soudan
du Sud

Publié par Panapress le Mardi 2 Octobre 2012 à 0h43 - Politique

Un groupe d'anciens chefs d'Etat occidentaux et africains, de politiciens et des chefs religieux connus sous le nom de Sages, ont salué l'accord de paix signé le mois dernier entre le Soudan et le Soudan du Sud, en Ethiopie, et ont indiqué que cela va baliser la voie à la sécurité et au bien-être futurs des peuples des deux pays.

Dirigé par le Prix Nobel de la paix et archevêque sud-africain, Desmond Tutu, le groupe a souligné dans un communiqué qu'il "accueille avec enthousiasme les accords historiques" sur le commerce, les questions frontalières, pétrolières et le statut des ressortissants signés le 27 septembre à Addis-Abeba entre le Soudan et le Soudan du Sud.

"Bien que plusieurs questions cruciales soient restées en suspens dans l'ensemble, l'accord est très prometteur pour l'avenir de la sécurité et du bien-être de leurs peuples respectifs après des mois de tensions croissantes", indique le communiqué transmis lundi à la PANA.

Selon le communiqué, les Sages avaient exhorté, lors de leur visite à Khartoum en mai et Juba en juillet, les présidents Omar al-Bashir du Soudan et Salva Kiir du Soudan du Sud à placer en premier lieu les intérêts et le bien-être de leurs peuples.

 

"Les destins des Soudanais et des Soudanais du Sud sont intimement liés. On ne peut pas prospérer sans l'autre. Les peuples des deux pays s'étaient récemment engagés dans des querelles inutiles", a déclaré l'archevêque Desmond Tutu, président du groupe des Sages.

Mgr Tutu a ajouté: "Ces accords vont permettre de bâtir la confiance et nous prions pour que les populations commencent bientôt à voir les avantages".

Le communiqué indique que l'ancien président américain, Jimmy Carter, a déclaré : "les deux présidents al-Bashir et Kiir ont affiché un sens politique réel pour surmonter leurs divergences et parvenir à des accords".

Le groupe des Sages a ensuite salué un aspect clé de l'accord : la création d'une zone démilitarisée de 10 kilomètres entre le Soudan et le Soudan du Sud.

Si elle est bien mise en œuvre, la zone tampon va renforcer l'assurance de la sécurité entre les deux pays.

 

L'Union africaine (UA), soutenue par la communauté internationale dans son ensemble, doit veiller à ce que les dispositions de la zone tampon soient effectivement mises en œuvre et surveillées.

Le communiqué indique que les Sages ont félicité l'ancien président sud-africain, Thabo Mbeki, président du Groupe de haut niveau d'experts de mise en œuvre de l'Union africaine (African Union High-level Implementation Panel, AUHIP) et le Panel de haut niveau pour leur persévérance et leur contribution pour l'atteinte de ces accords.

Le groupe a également rendu hommage aux efforts du défunt Premier ministre éthiopien, Meles Zenaw, et remercié son successeur, Hailemariam Desalegn, pour leur rôle dans la facilitation des pourparlers.

"Les Sages espèrent que les dirigeants des deux pays vont s'appuyer sur cette dynamique pour résoudre, en particulier, la question de la délimitation des frontières et du statut de la région convoitée et riche en pétrole d'Abyei", a indiqué le communiqué.

Le groupe des Sages fut lancé par Nelson Mandela et il regroupe Martti Ahtisaari, Kofi Annan, Ela Bhatt, Lakhdar Brahimi, Gro Harlem Brundtland, Fernando Henrique Cardoso, Jimmy Carter, Graça Machel, Mary Robinson et Desmond Tutu, qui en assure la présidence.

Sujet