La Chine soutient le PAM pour lutter contre
la faim en Afrique

Publié par Xinhua le Jeudi 19 Juillet 2012 à 8h40 - Santé, Société

BEIJING (Xinhua) - La Chine apporte d'importantes contributions au Programme alimentaire mondial (PAM) dans la mise en oeuvre de solutions durables destinées à lutter contre la faim et la pauvreté en Afrique, ont déclaré mercredi à Beijing des responsables du PAM.

 

Le PAM, la plus grande organisation humanitaire mondiale de lutte contre la faim, aide les communautés et gouvernements africains à appliquer des programmes complets menés par les pays eux-mêmes pour résoudre le problème de la faim. A ce jour, plus de 50% des aides du PAM vont à l'Afrique.

 

En 2011, la moitié des 99 millions de personnes ayant reçu l'aide du PAM étaient des Africains.

 

"Je pense que la Chine offre de très bons exemples sur la façon dont les communautés locales, qui sont au plus près des problèmes rencontrés, sont capables de déterminer les solutions par elles-mêmes", a-t-il fait remarquer.

 

M. Omamo explique que le PAM a mis en oeuvre ces dernières années une nouvelle stratégie de lutte contre la faim et la pauvreté visant à aider les pays et communautés locales à développer des solutions durables.

 

Dans ce domaine, "il y a beaucoup de choses que la Chine peut enseigner et partager en se basant sur ses propres expériences", a-t-il ajouté.

 

La cinquième Conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) se déroulera jeudi et vendredi dans la capitale chinoise.

 

Bishow B. Parajuli, directeur du département des relations avec les donateurs gouvernementaux du PAM, a déclaré que ce forum était une bonne plate-forme pour la coopération sino-africaine et pour la mise en oeuvre d'un modèle de coopération "Chine-PAM-Afrique".

 

"La Chine accomplit un excellent travail en Afrique. Elle y mène de nombreux programmes bilatéraux et s'efforce d'accroître ses efforts. Le FCSA en est un bon exemple", a-t-il souligné.

 

De nombreux pays africains peuvent tirer parti de l'exemple offert par le modèle de développement chinois pour lutter contre l'insécurité alimentaire, promouvoir le développement agricole et assurer les opérations de secours en cas de catastrophes, a-t-il ajouté.

Sujet