CEN-SAD, la Communauté des Etats
sahélo-sahariens en refondation au Tchad

Publié par Xinhua le Dimanche 10 Février 2013 à 20h27 - Politique

Réunis à N'Djamena ce dimanche 10 février 2013, les experts de pays membres de la Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD) ont entamé des discussions portant sur la refondation de l'organisation régionale.

"A l'initiative du président du Tchad, une reforme de la CEN- SAD a été engagée depuis 2010. Malheureusement, le processus a été quelque peu retardé à cause de la situation qu'a connue la Libye", a déclaré le secrétaire général du ministre tchadien des Affaires étrangères et de l'Intégration régionale, Moussa Dago, en ouvrant les travaux.

Des réunions ont eu lieu à Ougadougou, au Burkina Faso, en février 2012 et à Rabat (Maroc) en juin 2012 sur l'avenir de la CEN-SAD. Celle de N'Djaména a pour but, selon le haut fonctionnaire tchadien, d'entériner la révision de ses textes, notamment la Charte, le règlement intérieur de la Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement, du Conseil exécutif et des experts, et le règlement financier du personnel de l'organisation pour lui créer de bonnes conditions de travail.

 

Il s'agit de restructurer la CEN-SAD pour répondre aux préoccupations des pays du Sahel et du Sahara et pour recentrer ses objectifs sur les préoccupations de ces populations qui sont la lutte contre la désertification, la construction d'infrastructures dans la région et, depuis peu, les questions de sécurité et des trafics en tous genres dont le Sahara est devenu l'épicentre.

"Il ne faudrait pas que le Sahara soit un sanctuaire de tous les maux dont souffre le monde aujourd'hui: le terrorisme, le trafic de drogues, d'armes et d'êtres humains", a prévenu M. Moussa Dago. Avant de conclure que la CEN-SAD a, plus que toute autre organisation, un rôle important à jouer pour régler ces genres de problèmes.

Créée en avril 1998 à Tripoli, en Libye, la communauté des Etats sahélo-sahariens regroupe à ce jour 28 Etats de la zone du Sahel et du Sahara. La présidence de l'organisation est assurée par le Tchad qui en avait accueilli la dernière session en 2010.