Mali, Diango Cissoko médiateur dans la crise
entre Bérets rouges et Bérets verts

Publié par Panapress le Dimanche 10 Février 2013 à 11h55 - Politique

Diango Sissoko, le Premier ministre malien rencontrera ce lundi 11 février 2013, les soldats du régiment des commandos parachutistes pour trouver une solution à la crise survenue le vendredi 8 février 2013, entre ce régiment et les bérets verts.

Diango Cissoko
 

L'annonce a été faite par le président malien par intérim, Dioncounda Traoré dans une déclaration à la télévision nationale condamnant ces affrontements fratricides entre des soldats maliens, dans le camp miliaire de Djikoroni, quartier ouest de Bamako faisant deux morts parmi des civils et 13 blessés dont trois graves.

Il a lancé un appel pressant à" l'union sacrée indispensable pour la reconquête du nord Mali" occupé pendant dix mois par des groupes islamistes armés et aujourd'hui presque libéré par les forces armées françaises, maliennes et africaines.

Tôt vendredi, les bérets rouges, unité d'élite de l'armée malienne, proche du président déchu Amadou Toumani Touré, et des bérets verts se sont affrontés à des tirs nourris durant toute la matinée.

 

Le torchon brûlait entre les deux corps de l'armée depuis que les bérets rouges ont tenté le 30 avril 2012 de reprendre le pouvoir, occasionnant de violents affrontements qui se sont soldés par la mort de plusieurs soldats notamment parmi les bérets rouges.

Plusieurs commandos parachutistes avaient été arrêtés dont certains viennent de bénéficier d'une liberté provisoire et le chef des putchistes, Amadou Aya Sanogo avait annoncé la dissolution de ce corps.

Cependant, le chef d'Eta major des forces armées maliennes, le général Dahirou Dembélé, avait récemment invité les bérets rouges à se joindre à d'autres corps, pour aller combattre au nord Mali, en attendant la reconstitution de leur unité.