Assassinat de Chokri Belaïd, la Tunisie
dresse un bilan des affrontements

Publié par Xinhua le Samedi 9 Février 2013 à 22h43 - Société

Le ministère tunisien de l'Intérieur a fait le bilan des trois derniers jours, du 6 au 8 février 2013, suite aux troubles et actes de pillage, de vol et de destruction de biens public et privés.

Suite à l'assassinat du secrétaire général du Parti des Patriotes démocrates unifié Chokri Belaïd, un officier de police a été tué et 59 agents des forces de l'ordre, des unités d' intervention et de la Garde nationale ont été blessés dans les affrontements survenus les 6, 7 et 8 février, d'après un communiqué publié samedi par le ministère tunisien de l'Intérieur.

D'un autre côté, "sept postes de la Garde nationale ont été brûlés tandis que sept autres locaux ont été saccagés", a encore fait savoir le ministère de l'Intérieur ajoutant que 28 véhicules administratifs ont été endommagés dont l'un entièrement brûlé.

Assassiné mercredi matin lors de sa sortie de son demeure, Chokri Belaïd était l'un des principales figures de l'opposition tunisienne dont le décès a déclenché une vague de colère à travers la Tunisie contre la coalition tripartite au pouvoir particulièrement le parti islamiste majoritaire Ennahdha. 

Sujet