Mauritanie, des manifestants dénoncent
l'impunité à Nouakchott

Publié par Panapress le Samedi 9 Février 2013 à 19h50 - Politique

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté ce samedi 9 février 2013, à Nouakchott pour réclamer la fin de l’impunité et l’abrogation de la loi d’amnistie de mai 1993.

Cette marche a été organisée par de l’Alliance pour la justice et la démocratie/Mouvement pour la réconciliation (AJD/MR), et le mouvement "Touche Pas à Ma Nationalité" (TPMN).

Dans une déclaration faite à la PANA, Sarr Ibrahima Moctar président de l’AJD/MR, explique que tous les partis politiques issus de la majorité et de l’opposition ont été invités à la marche.

Il a critiqué la Coordination de l’opposition (COD), un collectif d’une douzaine de partis, pour avoir «refusé» de prendre part à la manifestation, estimant «que toute solution consensuelle du passif humanitaire en Mauritanie passe par l’abrogation de la loi d’amnistie de 1993 ».

Pour Ba Mamadou Bocar, vice président de la même formation «le règlement de la question du passif humanitaire comporte une dimension directement liée à l’équation de la cohabitation communautaire en Mauritanie».

Entre septembre 19990 et février 1991, plusieurs centaines de militaires noirs mauritaniens ont été victimes d’exécutions extrajudiciaires dans différentes casernes du pays.