Mali, mandat d'arrêt international contre le
MNLA, le MUJAO, AQMI et Ançar Dine

Publié par Xinhua le Samedi 9 Février 2013 à 0h58 - Justice, Société

Le gouvernement malien a lancé un mandat d'arrêt international contre 28 rebelles dont Iyad Ag Ghaly, chef du mouvement rebelle islamiste Ançar Dine.

"Le mandat d'arrêt concerne 28 personnes membres des mouvements et groupes criminels que sont Ançar Dine, le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'ouest (Mujao), AQMI et les narcotrafiquants", indique un communiqué du procureur général près cour d'appel de Bamako, Daniel Téssougué.

Le texte précise que le mandat est à "exécuter tant sur le plan national qu'international, la cour pénale étant déjà saisie pour les faits reprochés à ces personnes".

 

Selon le gouvernement, "les crimes contre l'humanité et crimes de guerre, les atteintes à la sécurité intérieure de l'Etat, l' emploi irrégulier d'armes contre l'Etat, les crimes et délit à caractère racial, régionaliste et religieux", sont les faits reprochés.

"L'impunité constitue un terrain favorable à l'amplification du phénomène criminel, toute chose qui ne saurait aller avec l' exigence de l'état de droit et de construction d'une démocratie", a rappelé le gouvernement malien.

Parmi les 28 personnes figurent, entre autres, Algabass Ag Intalla et Hamada Ag Bibi pour Ançar Dine ; Bilal Ag Chérif, Moussa Ag Assarid, Mohamed Djéry Mohamed Ig Nagym, et Ibrahim Ag Assalley pour le MNLA ; Oumar Ould Hamaha (Oumar le Barbu) pour le Mouvement Ançar Charia et AQMI ; Sidi Mohamed Ould Boumama dit Sanda, Chérif Ag Attaher, Aliou Mahamane Touré, pour le Mujao. 

Sujet