Afrique du Sud - Affaire viol collectif, le
gouvernement demande la peine maximale

Publié par Xinhua le Vendredi 8 Février 2013 à 18h18 - Justice

Le gouvernement sud-africain a demandé ce vendredi 8 février 2013, la peine de perpétuité pour les auteurs du viol collectif sur une adolescente. Cette affaire a mis en émoi toute la nation sud-africaine.

Jacob Zuma
 

La victime, 17 ans, a été violée collectivement et mutilée dans une zone industrielle à Bredasdorp, au Cap oriental, samedi dernier dans la matinée, et son corps a été retrouvé par la police samedi soir. Deux suspects ont été arrêtés.

Les Sud-africains sont extrêmement choqués par ce crime brutal. Le président Jacob Zuma et les officiels du gouvernement ont condamné cet acte barbare.

"Nous sommes absolument convaincus que les violeurs et meurtriers présumés d'Anene Booysen connaîtront le courroux de la loi. Il est important que les auteurs de crimes sexuels soient emprisonnés", a déclaré le département des Femmes, des Enfants et des Handicapés dans un communiqué.

La peine la plus dure encourue est la perpétuité car l'Afrique du Sud a aboli la peine de mort à la fin de l'Apartheid en 1994.

Les crimes violents contre les femmes et les enfants sont en hausse en Afrique du Sud. D'après les statistiques fournies par la Police, les chiffres combinés de toutes les violences sexuelles, comprenant le viol et les attaques indécentes, ont enregistré une hausse de 2,1 % de 2009/2010 à 2010/2011.