Libye, Achour Chawali invite les hommes
armés au désarmement

Publié par Panapress le Vendredi 8 Février 2013 à 10h35 - Politique

Le ministre libyen de l'Intérieur, Achour Chawali, a invité le jeudi 7 février 2013, les différents groupes armés à restituer leurs armes et à intégrer les services de l'Etat pour participer au maintien de la sécurité et de la stabilité du pays.

S'exprimant au cours d'une cérémonie de restitution d'armes par une unité combattante et l'intégration de ses membres aux services du ministère de l'Intérieur, il a demandé à tous les groupes armés qui n'ont pas encore intégré officiellement les services de l'Etat à hâter leur soumission à l'autorité du pouvoir légitime afin de faciliter le retour des multinationales qui doivent achever l'exécution des projets entamés, actuellement à l'arrêt.

Il a annoncé, à cette occasion, l'intégration au ministère de l'Intérieur de plus de 27.000 combattants qui travaillaient sous l'autorité de la haute commission de sécurité, signalant qu'une partie des équipes auxiliaires et certaines cellules de la haute commission participent, aux cotés de la police et de l'armée, à instaurer la sécurité et à assurer la quiétude des citoyens.

Les autorités libyennes, signale-t-on, avaient auparavant décrété l'interdiction complète aux hommes armés à entrer dans les villes sans autorisation des services compétents.

Cette mesure entre dans le cadre d'un plan sécuritaire destiné à maîtriser la circulation des armes pendant les festivités marquant le deuxième anniversaire de la révolution du 17 février 2011 couronnée par la chute du régime de Kadhafi.

Les ministères de l'Intérieur et de la Défense ont annoncé avoir demandé aux forces de l'ordre (police et armée) de procéder à l’arrestation de toute personne armée circulant dans les villes, exception faite pour les hommes chargés d'assurer la sécurité.

Sujet