Rwanda, Kigali en guerre contre les faux
médecins

Publié par Panapress le Jeudi 7 Février 2013 à 19h58 - Santé

Face au nombre croissant de faux diplômes observés chez la plupart des médecins au Rwanda, la ministre rwandaise de la Santé, Mme Agnès Binagwaho a annoncé ce jeudi 7 février 2013, le début d'une chasse aux faux médecins.

S'exprimant au cours d'une conférence de presse animée à Kigali, Mme Agnès Binagwaho a mis en garde les pseudo-médecins qui ont falsifié les documents pour justifier un niveau d'études confortable pour obtenir un emploi bien rémunéré.

"La tricherie des diplômes chez la plupart des médecins au Rwanda est devenue un phénomène rampant qui mérite d'être sérieusement décrypté", a déclaré le Dr Binagwaho, visiblement choquée par l'ampleur de la situation.

Quand aux médecins généralistes qui justifient d'un niveau de formation académique, l'Ordre des Médecins du Rwanda, en collaboration avec ses différents partenaires étrangers, a lancé des programmes spécifiques d'une année destinés à offrir à cette catégorie de professionnels de la Santé l'opportunité d'accéder au niveau de spécialistes.

Dans le même registre, le ministère rwandais de la Santé envisage d'organiser des formations continues au profit d'assistants médicaux dont le niveau d'études reste apparemment faible, par rapport aux services qu'ils sont censés offrir aux malades, notamment dans les hôpitaux et centres de Santé situés dans les zones rurales les plus reculée.

Le Rwanda compte aujourd'hui 1 médecin généraliste pour 18.000 habitants, alors qu'un infirmier est censé s'occuper au moins de 1.476 personnes, selon les statistiques officielles.