Revue de la presse ivoirienne du 7 février
2013

Publié par Xinhua le Jeudi 7 Février 2013 à 8h38 - Médias

Voici les principales informations de journaux ivoiriens parus jeudi :

FRATERNITE MATIN

 

C'est un document de 15 à 30 pages de préoccupations que les opérateurs économiques ont remis, mardi soir, au gouvernement, lors de la réunion du comité technique de concertation secteur public-secteur privé.

Les préoccupations sont essentiellement liées au problème de compétitivité des entreprises et à l' environnement des affaires. L'information a été donnée à la presse par Magne Pierre, vice-président de la Confédération générale des entreprises, à la fin de la rencontre. Sur ces préoccupations et tant d'autres soulevées par le secteur privé, le ministre auprès du Premier ministre, chargé de l'Economie et des Finances, Mme Kaba Nialé, a rappelé aux opérateurs économiques, les actions déjà accomplies par le gouvernement. Ainsi, l'environnement sécuritaire a été amélioré.

Le gouvernement a mis en place un tribunal commercial. Le guichet unique de facilitation de la création d' entreprises est opérationnel au niveau du Centre de promotion des investissements en Côte d'Ivoire (Cepici). Sans oublier la mise en place d'une autorité indépendante pour la régulation des marchés publics, l'instauration de la transparence dans le paiement des dettes aux fournisseurs de l'Etat.

 

SOIR INFO

 

Le charbon bactéridien a tué cinq personnes dans les localités du nord-est ivoirien, a indiqué mercredi le porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Nabagné Koné à l'issue d'un conseil des ministres. Selon lui, le gouvernement s'apprête à donner une riposte à cette maladie qui se transmet de l'animal à l'homme.

" Une campagne de vaccination contre le charbon bactéridien qui concerne les bovins, aura lieu dans les prochains jours", a-t-il annoncé précisant que les "troupeaux concernés sont dans le nord- est du pays". Le charbon bactéridien constitue une zoonose majeure endémique qui sévit dans les régions des savanes où l'élevage est l'une des principales activités.

 

LE DEMOCRATE

 

Le gouvernement dénonce la grève, pour des revendications salariales, déclenchée depuis lundi par l'Intersyndicale du secteur Education/Formation(ISEF) et par la coordination des syndicats du personnel de santé, indiquant notamment "regretter le non respect des textes en vigueur en la matière".

"Il y a des textes, ces textes n'ont pas été respectés et le gouvernement en tiendra compte", a signifié le porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné, à l'issue du conseil des ministres tenu mercredi. Il a ajouté que le gouvernement prendra dans les prochains jours les mesures appropriées. Bruno Koné a souligné qu'"il ne s'agit pas forcément de menace de sanctions, qui serait par ailleurs inappropriées, en ce moment". Des négociations, a-t-il fait savoir, sont toujours en cours avec les grévistes.