Revue de la presse ivoirienne du 6 février
2013

Publié par Xinhua le Mercredi 6 Février 2013 à 10h51 - Médias

Voici les principales informations de journaux ivoiriens parus mercredi :

FRATERNITE MATIN

 

La Banque mondiale restera très regardante sur la gestion des financements qu'elle décaisse pour la réalisation de projets en Côte d'Ivoire. De sorte qu'il n'y ait pas de déperditions. C'est ce qu'a indiqué mardi au cours d'une conférence de presse, Madani Tall, directeur des opérations de la Banque mondiale en Côte d' Ivoire, après une visite de plusieurs projets ayant bénéficié de l' appui de la Banque mondiale, dans le cadre de son Projet d'appui à la revitalisation des petites et moyennes entreprises ( Pare-Pme).

Le directeur des opérations de la Banque mondiale en Côte d'Ivoire a, en outre, félicité les responsables des structures bénéficiaires de cet appui financier pour leur engagement. "Après cette tournée, je suis conforté dans ma conviction qu'il faut renforcer les acquis. Et je puis vous assurer que la Banque mondiale se tient à vos côtés", a-t-il ajouté. Avant d'encourager les bénéficiaires à tenir le cap afin que l'environnement des affaires soit nettement amélioré en Côte d'Ivoire. Condition indispensable pour l'arrivée des investisseurs.

 

NORD-SUD

 

Fin de cavale pour le commandant Jean-Noël Abéhi. L'ex-chef du Groupe d'escadron blindé de la gendarmerie d'Agban (Abidjan), cité dans plusieurs attaques ou tentatives d'attaque du régime Ouattara, a été capturé lundi après-midi à Téma (Ghana).

L'officier de gendarmerie n'a pas été pris seul. L'ancien secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (Fesci), Jean-Yves Dibopieu, a été également appréhendé lors de cette opération menée par une équipe d'Interpol-Ghana, tuyautée depuis Abidjan. Après l'arrestation, la procédure d'extradition est vite enclenchée.

Mais à la différence du cas Blé Goudé, rattrapé dans la même ville ghanéenne le 17 janvier dernier, et dont la nouvelle de la capture a fait le tour du monde quelques heures après le coup de filet, la prise d'Abéhi et de Dibopieu a fait peu de bruit mardi. Les formalités d'usage ont été remplies dans la plus grande discrétion pour un rapatriement par voie terrestre.

 

LE DEMOCRATE

 

Le porte-parole principal du Rassemblement des républicains ( RDR, parti au pouvoir), a reconnu que son parti n'a pas obtenu de sièges à élection législatives partielles. "En effet sur les six localités en jeu, les électeurs n'ont porté leurs choix sur aucun des candidats de ce parti", a noté Joël N'guessan.

Tout en prenant acte de cette défaite, dont il prétend qu'elle est salutaire pour son parti dans la perspective des futures batailles électorales, Joël N'guessan, affirme que la direction du parti a bien compris le signal fort envoyé par leurs militants.

"Tout sera mis en oeuvre dans les prochains jours pour corriger les critères de désignation de nos candidats aux futures élections locales pour nous garantir le succès", a-t-il promis, avant de faire remarquer que sa formation politique doit gagner les municipales et régionales à venir, pour permettre au président Alassane Ouattara de réaliser le programme pour lequel les Ivoiriens l'ont élu.