Soudan, la SSC lance une Fatwa contre
l'opposition

Publié par Xinhua le Samedi 2 Février 2013 à 18h58 - Politique, Religion

Un conseil islamique pro-gouvernemental soudanais a lancé une fatwa contre les dirigeants de l'opposition pour avoir signé un document à Kampala, en Ouganda, appelant à la chute du gouvernement El-Béchir.

Mohamed Osman Salih, le chef du conseil islamique pro-gouvernemental Sudan Scholars Council (SSC), a accusé les signataires de la Charte d'athéisme, au motif que le document appelle à la séparation de la religion et de l'Etat.

M. Salih, le secrétaire général du Conseil de Khartoum, qui a émis la fatwa non contraignante, cité par l'agence d'information soudanaise, a indiqué que la charte a contrevenu aux principes de l'islam qui note qu'un dirigeant «à qui Dieu a confié la tète d'un pays doit appliquer les lois de la chari ».

La Charte a été signée par Yusuf 'Al-Koda chef du Parti islamique Al-Wasat, un éminent érudit islamique modéré, qui avait auparavant déclaré se joindre aux Forces de consensus national (FCN) appartenant à l'opposition.

"Toute personne ayant signé ce document a pris ses distances avec la foi islamique et n'est plus un musulman", a déclaré M. Osman.

Bien que la fatwa ne soit pas contraignante pour le président, il peut en tirer profit pour agir contre les signataires.

Le porte-parole du Parti du congrès populaire (PCP) a indiqué que la fatwa était «une partie de la campagne féroce des médias» lancée par le parti au pouvoir, le NCP, contre l'opposition et la Charte.

Sujet