Revue de la presse ivoirienne du 1er février
2013

Publié par Xinhua le Vendredi 1 Février 2013 à 10h56 - Médias

Voici les principales informations de journaux ivoiriens parus vendredi :

FRATERNITE MATIN

 

"Nous vous prions d'intercéder auprès du président Alassane Ouattara afin qu'il puisse libérer Blé Goudé", a indiqué Joel Potté, président par intérim du COJEP (congrès panafricain pour la justice et la liberté des peuples, de Charles Blé Goudé) jeudi à la sortie d'une audience avec le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité Hamed Bakayoko. Avant cette plaidoirie, Joel Potté a indiqué que depuis sa clandestinité, Charles Blé Goudé avait donné des instructions à ses "lieutenants" afin que ceux-ci s'inscrivent dans le processus de paix et de réconciliation. Pour lui donc, le COJEP n'est nullement associé à des projets visant à déstabiliser les institutions de la République. C'est pourquoi, il demande au président de la République de prendre une loi d'amnistie générale afin de libérer tous les prisonniers. Pour sa part, Hamed Bakayoko, qui a indiqué avoir pris note de ses doléances, a promis les transmettre au Chef de l'Etat. Toutefois, il indiqué qu'il faut laisser la justice faire son travail et allé jusqu'au bout pour faire la vérité, satisfaire les victimes et permettre à leur bourreaux de leur demander pardon.

 

LE NOUVEAU REVEIL

 

Les médecins, les infirmiers, les sages-femmes, les techniciens de laboratoire membres de 17 syndicats de la santé réunis au sein de la Coordination des syndicats des personnels soignants de la santé entrent en grève à compter de lundi jusqu'à vendredi. Et ce, conformément au préavis de grève déposé depuis le lundi 07 janvier 2013 auprès du ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative. Au cours d'une conférence de presse animée jeudi, le porte-parole de la Coordination, Atté Boka Ernest, explique cette situation par "la non satisfaction des revendications des syndicats de la santé et l'absence de toute rencontre de discussion avec le ministre Gnamien Konan autour des points de revendications". La coordination s'insurge, en outre, contre le "manque d'intérêt affiché par le ministre dans le règlement de la crise et appelle le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, à se saisir du dossier de revendication des syndicats afin d'éviter l'échéance du 4 février".

 

LE PATRIOTE

 

La lutte contre l'insécurité alimentaire en Côte d'Ivoire est en marche. En effet, jeudi, L'Etat de Côte d'Ivoire, représenté par le ministre de l'Agriculture, Coulibaly Mamadou Sangafowa, et le groupe Louis Dreyfus Commodities, ont signé un accord de partenariat, de 30 milliards de francs CFA. Cet accord cadre de partenariat public-privé concerne la zone rizicole nord (régions du Poro, de la Bagoué et du Tchologo). Il s'inscrit dans le cadre de la Stratégie nationale de développement de la filière riz (SNDR 2012-2016) adoptée par le gouvernement le 15 février 2012. Pour le ministre de l'Agriculture, Coulibaly Sangafowa, les deux parties marquent ainsi leur détermination à relever le défi de la sécurité alimentaire en matière de riz. Selon lui, avec ce partenariat, 50.000 à 60.000 producteurs de riz seront encadrés par Louis Dreyfus Commodities. Toute chose qui va permettre de sortir indirectement de la pauvreté, 600 000 personnes.

Sujet