Côte d'Ivoire, les corps des victimes de la
crise post-électorale exhumés

Publié par Xinhua le Jeudi 31 Janvier 2013 à 9h10 - Société

Le gouvernement ivoirien a annoncé le mercredi 30 janvier 2013, le début d'une opération visant à exhumer les corps des victimes de la crise post-électorale, en vue de leur identification.

crédit: Ministère de la Poste et des TIC
Bruno Kone et Henriette Billon, secrétaire générale de la Fondation Orange Côte d'Ivoire, lors de la remise des ordinateurs pour l'équipement des lycées, le 31 octobre 2012
 

Selon le porte-parole du gouvernement Bruno Koné qui a animé un point de presse à l'issue d'un conseil des ministres, cette décision fait suite aux différents rapports d'enquêtes publiés, stipulant que plusieurs personnes auraient été enterrées dans des fosses communes ou des tombes sur le territoire national.

"L'opération concerne 269 tombes et 38 fosses communes au Sud, au Centre et à l'Ouest du pays, pour une estimation de 467 corps", a noté M. Koné.

"Cette action qui sera menée dans la transparence vise à vérifier les faits établis par les services d'enquêtes afin d' amener les familles des victimes à tourner cette page douloureuse en leur permettant de faire leur deuil, après les exhumations et les autopsies", a-t-il souligné.

La crise aiguë qui a secoué la Côte d'Ivoire au lendemain de l' élection présidentielle de décembre 2010 a fait au moins 3 000 morts selon les autorités ivoiriennes.

Plusieurs enquêtes menées sur le terrain avaient révélé l' existence de fosses communes dans plusieurs régions du pays dont le sud et l'ouest.

Sujet