Revue de la presse ivoirienne du 23 janvier
2013

Publié par Xinhua le Mercredi 23 Janvier 2013 à 8h33 - Médias

Voici les principales informations de journaux ivoiriens parus mercredi :

FRATERNITE MATIN

 

Pour leur première sortie à la Can 2013, les Ivoiriens ont laissé le public sur sa faim devant une belle formation togolaise. Attendus, les Eléphants ont plutôt joué au petit trot devant une entreprenante formation togolaise qui aurait pu ouvrir le score dès la 2ème minute sur un loupé magistral du libero Touré Kolo.

Le but ivoirien inscrit par Touré Yaya (8ème mn) sur un travail préparatoire de Yao Kouassi Gervais dit Gervinho, est intervenu un peu contre le cours du jeu. Parce que les Togolais semblaient tenir le match. Hormis Yaya qui, par son aisance manœuvrière, distillait quelques passes, le reste de l'équipe n'a pas pu retrouver ses repères.

Les Togolais, mis en confiance par la démission ivoirienne, ont appuyé sur le champignon pour revenir au score par le remuant Ayité Jonathan (45ème mn). Dans le dernier quart d'heure, Lamouchi, à juste raison, sort Drogba (absent durant les 75 minutes passées sur l'aire de jeu) pour confier son destin à Bony Wilfried. Les dernières minutes sont âprement disputées. Les Eléphants retrouvent un peu de leur orgueil pour s'offrir la victoire. Sur un coup-franc bien appuyé de Yaya, Gervinho surgit pour briser le rêve des Eperviers.

 

LE PATRIOTE

 

Le président Alassane Ouattara, lors de son récent séjour en Allemagne, a confié que les élections municipales et régionales, initialement prévus pour le 24 février, ont été reportées pour permettre à l'opposition ivoirienne, notamment le Front populaire ivoirien (FPI) d'y prendre part.

Selon des indiscrétions, les négociations sont bien poussées pour que le parti fondé par l'ex-président, Laurent Gbagbo, prenne part aux joutes électorales.

En tous cas, à l'occasion de la rencontre avec le Premier ministre, le président du FPI a souhaité que la paix et la concorde reviennent au plus vite en Côte d'Ivoire afin que le pays réussisse dans l'unité de ses fils sa reconstruction et son développement. Il a réaffirmé l'engagement de son parti à aller au dialogue pour s'accorder, selon lui, sur ce qui paraît l'essentiel pour la Côte d'Ivoire. On le voit, les discussions entamées s'acheminent vers une participation du FPI aux élections locales à venir.

 

LE MANDAT

 

Depuis lundi, les agents de l'Etat, regroupés au sein de la Confédération des syndicats des fonctionnaires de Côte d'Ivoire, observent un arrêt de travail. Cela, suite à un préavis de grève déposé sur la table du gouvernement. Malgré les menaces du ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative pour les dissuader, la grève a été largement suivie.

A Abidjan et à l'intérieur du pays. Toutefois, le service minimum a été assuré dans certaines administrations prioritaires. Un signal fort aux autorités qui n'ont pu empêcher cette grève. Par cet acte, les grévistes ont démontré que la force ne résout pas les problèmes et qu'il faut un dialogue franc et sincère entre les différents partenaires.

Le ministre de la Fonction publique et de la réforme administrative, Gnamien Konan va-t-il mettre à exécution sa menace de ponctionner les salaires ? En tout cas, si tel est le cas, la situation pourrait s'envenimer, vu la détermination des grévistes à voir leurs revendications aboutir dans un délai raisonnable.

Sujet