Sommet-Davos, Goodluck Jonathan explique la
nécessité des reformes agricoles

Publié par Xinhua le Mardi 22 Janvier 2013 à 16h57 - Agriculture

Le président du Nigéria, Goodluck Jonathan, a tenu un discours, ce mardi 22 janvier 2013, à Davos, en Suisse, sur les avantages des reformes dans le milieu agricole.

S'exprimant à l'ouverture officielle d'une réunion avec les membres du Groupe d'éminentes personnalités sur la transformation du secteur agricole au Nigeria, il a dit que l'objectif de son administration est d'exploiter les "immenses ressources naturelles" du Nigeria, enrayer la chute de la productivité du secteur qui a suivi la découverte du pétrole, établir l'autosuffisance alimentaire et faire du pays "un grand exportateur de produits alimentaires".

"Ce changement radical permettra de réduire les milliards de dollars dépensés pour l'importation des produits alimentaires de base et de créer des millions d'emplois, notamment pour notre jeunesse. Ce changement stimulera aussi l'industrialisation de l'agriculture car plus d'industries agro-alimentaires seront créées pour transformer et ajouter de la valeur aux produits alimentaires locaux à l'intention des marchés domestiques et internationaux", a dit le président.

Il a dit que son administration est totalement engagée en faveur d'une transformation du secteur agricole soutenue par le secteur privé et le gouvernement.

"Le gouvernement continuera à soutenir les partenariats publics-privés qui réduisent le coût des affaires au Nigeria, particulièrement en mettant en place les infrastructures essentielles telles que l'eau, l'électricité et les routes. C'est pourquoi mon gouvernement développe des Zones de transformation des cultures de base pour attirer le secteur privé dans les domaines de la production alimentaire d'un niveau élevé et ajouter de la valeur à toutes les denrées produites au Nigeria", a déclaré le président nigérian.

"Nous reconnaissons la nécessité d'accélérer les investissements dans la recherche-développement et d'utiliser les technologies modernes, notamment la bio-technologie et les Technologies de l"information et de la communication (TIC) qui augmentent les possibilités pour nos fermiers", a-t-il ajouté.

Selon le président, l'initiative de transformer le secteur agricole nigérian à travers le secteur privé porte déjà ses fruits, grâce à de nouveaux investissements du secteur privé d'un montant de 8 milliards de dollars engagés aujourd'hui dans l'agriculture.

L'ancien Secrétaire général de l'ONU et président de l'Alliance pour une révolution verte en Afrique, Kofi Annan, le président de la Banque africaine de développement, Donald Kaberuka, le président de International Fund for Agricultural Development, Kanayo Nwanze, le président de Del Monte Fresh Produce Inc., Mohammed Al-Ghazaleh et de hauts responsables nigérians ont assisté à la rencontre.

Ce nouveau groupe est censé conseiller le président Jonathan sur ses actions pour parvenir à la réalisation de la transformation du secteur privé nigérian mais aussi offrir une plate-forme globale pour encourager les investissements dans le secteur.

Sujet