CAN 2013, la guerre n'a pas d'impact sur les
joueurs maliens

Publié par AFP le Samedi 19 Janvier 2013 à 13h47 - Can 2013

Le sélectionneur français du Mali, Patrice Carteron, a affiché l'état d'esprit de ses joueurs concernant la situation dans leur pays. Ils se sentent rassurés par l'intervention française, et restent concentrés sur la compétition. Les Aigles du Mali, entre en lice le dimanche 20 janvier 2013, contre le Niger.

Patrice Carteron
 

"La situation n'est pas récente, cela fait un an que le pays a été envahi, a déclaré le technicien français. A la limite, la situation n'a jamais été aussi rassurante, encourageante et positive pour eux avec l'intervention de la France et la mobilisation de l'ensemble de la communauté internationale pour aider l'armée malienne sur le sol malien."

"Il y a plus matière à se dire que les choses vont dans le bon sens que d'être inquiets, même s'ils (les joueurs, NDLR) le sont forcément parce qu'ils ont leurs familles dans les différentes régions du Mali", a ajouté l'ancien joueur de Lyon et de Saint-Etienne, qui a succédé à Alain Giresse à la tête de la sélection malienne et vit à Bamako depuis un an.

Carteron, qui trouve ses joueurs "exemplaires par rapport au maillot" et au "devoir de patriotisme", a toutefois mis en garde les Aigles contre une pression excessive en raison des évènements au Mali.

"Il faut être très vigilant et ne pas tout confondre non plus, a-t-il affirmé. Le football doit rester un jeu et mettre trop de pression sur les épaules des joueurs, ça ne les servirait pas du tout. Le but, c'est qu'ils soient heureux sur le terrain, légers et qu'ils puissent s'épanouir. Pas qu'ils se sentent chargés d'une mission qui ne soit pas à la hauteur de ce qu'ils sont capables de faire."

Le Mali, demi-finaliste de la CAN-2012, effectue ses débuts dans le groupe B de la CAN-2013 contre le Niger, dimanche à Port Elizabeth.

Sujet