Ouverture du Sommet sur la sécurité
nucléaire à Séoul

Publié par Panapress le Lundi 26 Mars 2012 à 14h54 - Politique

Séoul, Corée du Sud (PANA) - Le Sommet de deux jours sur la sécurité nucléaire, qui a pour objectif d'élaborer des actions spécifiques pour empêcher le terrorisme nucléaire et assurer la sécurité atomique, s'est ouvert ce lundi à Séoul, la capitale sud-coréenne.

Les dirigeants de 53 pays, dont le président nigérian Goodluck Jonathan, assistent à ce sommet, présidé par le chef de l'Etat sud-coréen Lee Myung-bak, au Centre de convention et d'exhibition (CEOX) de Séoul.

La rencontre est considérée comme le plus grand évènement diplomatique jamais organisé par la Corée du Sud. Elle fait suite à la première réunion de Washington organisée par le président américain, Barack Obama.

Le sommet de Séoul sert de "tremplin" pour la traduction en action de la volonté politique exprimée lors du sommet de Washington, tout en jetant les fondements de la réalisation des principaux objectifs en matière de sécurité nucléaire à moyen et long termes, selon des diplomates de Séoul.

Le porte-parole du sommet, Hahn Choong-hee, a déclaré que les négociateurs de 53 pays participants ont tenu leur dernière réunion à Séoul, vendredi, pour fixer l'agenda du sommet et discuter du texte du "Communiqué de Séoul" qui sera publié à la fin de la réunion.

Après la cérémonie d'ouverture, le secrétaire d'Etat américain à l'Energie, Steven Chu et les délégués de la Belgique, de la France et des Pays-Bas, ont annoncé un accord en quatre points pour renforcer la coopération entre les pays qui vont aider à minimiser l'utilisation de l'uranium hautement enrichi dans la production d'isotope molybdène-99 médical.

Le ministre sud-coréen des Affaires étrangères, Kim Sung-hwan a assuré que le "Communiqué de Séoul" va stipuler des principes importants sur la sécurité nucléaire et 11 objectifs-clé, ainsi que les mesures spécifiques à prendre pour les atteindre.