in ,

Zimbabwe – L’ONU met en garde pouvoir et opposition

Le secrétaire général de l’, , a appelé le mardi 7 août 2018, le nouveau Emmerson Mnangagwa et l’opposant Nelson Chamisa à faire preuve de retenue et à ce que tous les différends soient réglés en justice. Situation au .

Son porte-parole, , a précisé à la presse que M. Guterres s’était entretenu au téléphone avec le successeur de Robert Mugabe et avec le leader du Mouvement pour le changement démocratique (MDC, opposition).

A lire aussi : Riek Machar et Salva Kiir font la paix à Khartoum

« Il a clairement fait savoir qu’il comptait sur le président du Zimbabwe pour s’assurer que les forces de sécurité exercent la plus grande retenue » et a par ailleurs « encouragé l’opposition à faire valoir ses griefs via des voies légales », selon M. Haq.

Le porte-parole n’a pas souhaité dire quelle avait été la réponse de MM. Mnangagwa et Chamisa, mais a indiqué que ces entretiens avaient été « constructifs ». « Nous espérons que les assurances offertes par les dirigeants se confirmeront », a-t-il dit, souhaitant que leurs partisans en fassent de même.

A lire aussi : Muhammadu Buhari, nouveau président en exercice de la CEDEAO

Des violences ont éclaté au Zimbabwe, faisant au moins six morts, après que la commission électorale a annoncé la victoire de M. Mnangagwa dès le premier tour de l’élection présidentielle du 30 juillet avec 50,8% des voix.

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Comments

0 comments

Revue de la presse belge 8 août 2018

Libération de Simone Gbagbo : la réaction de Danon Djédjé